Profitez de la livraison OFFERTE à partir de 50€ d'achats!

+ Afficher le menu

Le CBD & le corps humain

Comment agit le CBD sur votre organisme ?

CBD et système endocannabinoïde


Système nerveux et immunitaire sont bien connus. Pourtant il existe un autre système central au corps humain. Aussi avant de comprendre comment le CBD agit avec votre corps, vous devez comprendre le fonctionnement du SEC (système endocannabinoïde). Celui-ci conditionne un nombre très élevé de processus physiologiques fondamentaux du corps : régulation de la glycémie, du rythme cardiaque, contrôle de l’appétit, contrôle de l’activité des cellules immunitaires, perception des infos sensorielles, mémoire, sommeil, gestion du stress…. Autrement dit, le système endocannabinoïde est responsable de la régulation de notre équilibre intérieur.

 

Très concrètement, le SEC est composé de :

  • Récepteurs membranaires présents partout dans le corps humain : système nerveux central, muscles, système vasculaire et gastro-intestinal, poumons, rate, os, peau… Parmi ces récepteurs “cannabinoïdes”, deux sont les plus connus : CB1 et CB2.
  • Enzymes, responsables du contrôle des réactions chimiques ou de leur accélération dans le SEC.
  • Endocannabinoïdes (ou ligands endogènes), des neurotransmetteurs capables d’activer les récepteurs membranaires puis dégradés par l’organisme une fois leur synthèse terminée. L’endocannabinoïde principal associé à CB1 est l’anandamide. Pour CB2, c’est le 2-AG.

 

La concentration d’endocannabinoïdes dans le SEC varie chez les individus en fonction de leurs pathologies. L’anandamide par exemple (associée à CB1 dans le cerveau) est très basse chez les personnes en dépression. Celle-ci régule en effet les humeurs, le stress... 

Une altération du SEC peut conduire à la création de pathologies chez l’individu. Mais sa stimulation peut également résulter en une amélioration des symptômes de certaines de ces mêmes pathologies.

Une fois ingérée par l’organisme, la molécule de cannabidiol se fixe sur les récepteurs du système endocannabinoïde, principalement sur les CB2, présents dans le corps (pancréas, foie ou moelle osseuse notamment). Elle contribue ainsi au maintien de l’équilibre du SEC.

 

Les effets positifs théoriques du CBD sur votre corps

 

Selon les dernières études scientifiques, le CBD (ou cannabidiol) aurait des effets antioxydants, analgésiques, anxiolytiques, antipsychotiques, antalgiques et anti-inflammatoires (en agissant sur les récepteurs glycine, selon une étude de juin 2012 menée sur des rongeurs). Du fait de son action sur le SEC, il permettrait également à terme de renforcer le système immunitaire du consommateur.

Notons qu’une étude espagnole a mis en évidence l’action positive du CBD dans l’augmentation des niveaux de sérotonine et de glutamate, des neurotransmetteurs intervenant dans la régulation de l’humeur, de l’appétit, du sommeil ou de la capacité d’apprentissage. Aussi, selon une étude comparative menée en Octobre 2004, le CBD agirait également comme un neuroprotecteur. Il ralentirait la dégradation de l’anandamide dans le SEC provoquant une réponse biologique de bien-être et serait à même de diminuer les fortes sécrétions de cortisol associées aux situations de stress.

Bien évidemment, ces effets positifs sont toutefois à nuancer. Le CBD n’est pas un médicament et les études scientifiques menées en sont pour la plupart à leurs balbutiements. Malgré tout à l’heure actuelle, les avancées sont encourageantes et le CBD peut être utilisé sans risque dans les cas suivants : troubles du sommeil et anxiété (jusqu’à 40 mg de CBD / jour), perte d’appétit, acouphènes, hypertension ou encore douleurs chroniques.

 

Quels effets secondaires pour le CBD ?

 

Comme dit précédemment, il est difficile d’estimer les effets secondaires d’une consommation récurrente de CBD.

Tout comme le THC, le CBD est une molécule lipophile et s’accumule dans les tissus gras du corps et le système nerveux. Son accumulation est donc rapide mais sa dégradation par l’organisme très lente. Il n’est donc pas anodin de consommer du CBD. Les dosages doivent être progressivement élevés et suivis avec rigueur en fonction des prescriptions d’un professionnel de santé pour éviter une surdose toxique (bien qu’à ce jour, des études montrent qu’une dose de 1500 mg / jour n’est toujours pas létale pour l’homme).

Concernant l’assimilation de CBD par l’organisme, une tolérance cellulaire est ainsi très peu probable si l’on en croit les dernières études. Malgré tout, cette substance - au même titre que le café, par exemple - peut provoquer une tolérance comportementale dans des proportions propres à chacun.


Pour acheter du CBD : (cliquez-ici)


chanvre 5
Paiement sécurisé
Achetez en toute sécurité!
Qualité certifié
Production naturelle & biologique!
Livraison OFFERTE dés 50€ 

Expédition sous 3 à 4 jours! 

Service client
À vos côtés 7j / 7!

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,